Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Le premier potimarron de l'année est toujours un petit évènement...

Le premier potimarron de l’année est toujours un petit évènement…

Aujourd’hui c’est l’Automne ! Une saison magique qui précède l’hiver, une saison de transition où la nature commence à s’assoupir lentement… ses feuilles rougissent jusqu’à la plus belle nuance incarnat, d’autres se dorent comme autant de soleils scintillant, d’autres encore prennent des teintes de rouille, de violette ou d’orange sanguine…

L’automne, c’est aussi mille petits bonheurs oubliés qui reviennent : les premières châtaignes ramenées du marché que l’on fera griller ou confire au four, la moiteur humide du potimarron à l’écorce d’un orange flamboyant, les girolles respirant le parfum de mousse de la forêt, les premières pommes au four ruisselantes de beurre aux épices… Plus tard dans octobre arrivera l’heure d’hiver qui nous condamne délicieusement au premier chocolat chaud, au thé de cinq heures si possible à la cannelle, les poires pochées au vin rouge improvisées sur un coup de tête, la couverture supplémentaire que l’on mettra lors des premiers frimas sentant le bois brûlé, âcre et gris…

L’automne sera une dame capricieuse : tantôt coquette avec cette lumière du matin rougeoyante comme une demoiselle amoureuse, tantôt colérique avec ses bourrasques balayant tout sur son passage avec l’emportement d’une épouse jetant des assiettes à la tête de son mari, tantôt larmoyante dans un long sanglot de pluie… L’automne nous réserve toujours des surprises. Car on ne connaît jamais une saison par cœur. Les sensations s’estompent à l’arrivée de chaque hiver, de chaque printemps, de chaque été : il faisait donc si froid ? _ je ne me rappelle pas avoir eu aussi chaud l’année dernière _ ce parfum de cerisier fleuri, était-il aussi anisé ? Mille petites choses qui constituent l’identité d’une saison nous assaillent chaque année, mille petits détails, mille impressions qui ressurgissent du fond de notre subconscient. Imperceptiblement, on sent quand la transition d’une saison à l’autre s’effectue : un frisson, la fraicheur subite de l’air au petit matin qui nous fera subitement fermer la fenêtre, le chat naguère boudeur et ingrat en été revenant dormir avec ses maîtres le soir venu, la couleur du soleil levant, la disparition du chant du grillon… mille infinités comme autant d’étoiles dans la galaxie gravitent autour de nous, êtres à l’instinct animal que l’urbanisme n’a pas totalement anéanti. Joyeux automne à tous !

Une senteur de pin résineux pour rappeler l'été avant le grand saut...

Une senteur de pin résineux pour rappeler l’été avant le grand saut…

Le manteau de cheminée a revêtu ses couleurs d'automne

Le manteau de cheminée a revêtu ses couleurs d’automne

Des papillons en papier Lamalli de l'Himalaya volent au grès de la chaleur des bougies....

Des papillons en papier Lamalli de l’Himalaya volent au grès de la chaleur des bougies…

Les feuilles d'automne aussi volettent à la pelle...

Les feuilles d’automne aussi volettent à la pelle…

A recommander en plus de ce parfum « Maquis », l’excellente senteur « Orange-Cannelle » de l’Occitane en Provence.

Le Lamalli est un papier fabriqué de façon entièrement artisanale. On se procure ces guirlandes soit sur internet soit dans des papeteries déco comme "Image de Demain" à Montpellier, rue de l'Argenterie

Le Lamalli est un papier fabriqué de façon entièrement artisanale. On se procure ces guirlandes soit sur internet soit dans des papeteries déco comme « Image de Demain » à Montpellier, rue de l’Argenterie

La couleur orange devient ambre le soir venu...

La couleur orange devient ambre le soir venu…

et c'est toujours magique...

et c’est toujours magique…

Recette des Poires pochées au Vin Epicé

... et à croquer !

  • 4 belles poires mûres à point
  • 1 l de vin rouge un peu corsé, très tannique
  • 200 g de sucre roux
  • 1 orange non traitée et 1 demi-citron
  • 1 bâton de cannelle
  • 1 bonne pincée de noix de muscade
  • 1 gousse de vanille
  • 20 cl de crème de cassis

Lavez sous l’eau fraîche l’orange puis prélevez son zeste, de préférence avec une râpe à zeste.

– Portez le vin à ébullition avec le sucre, la cannelle, la gousse de vanille coupée en deux, la noix de muscade et les zestes d’orange.

– Pelez délicatement les poires en les arrosant de jus de citron au fur et à mesure pour qu’elles ne noircissent pas puis plongez-les dans le vin frémissant et cuisez-les 10 minutes. Ensuite couvrez la casserole et laissez refroidir les poires dans leur jus. Réservez au réfrigérateur.

– Servez les poires avec un peu de vin épicé et une bonne rasade de crème de cassis.

On peut les accompagner de quelques mûres dans la sauce.

Astuce : faites les poires le matin ou la veille pour le soir (en les conservant au frigo dans la casserole pleine de vin épicé). Les tannins imprégneront les poires et leur donneront cette couleur rubis sombre. Si le vin ne les recouvre pas toutes les 4 (75cl de vin soit 1 bouteille suffit si on prend une casserole de 20 cm de diamètre), pensez à les tourner de temps en temps. Sinon, prenez un bol plus petit pour les mettre de façon à ce qu’elles soient bien recouvertes de vin pour que la coloration puisse se faire.

Publicités